Forum Naruto et RPG, suivez vôtre Nindo !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Bijuus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sabaku no Temari
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 23
Localisation : Aux toilettes ...
Date d'inscription : 13/12/2007

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sabaku No Temari
Age: 17
exp:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Les Bijuus   Dim 17 Fév - 20:25

Pour avoir un Bijuus, il faut en faire la demande par MP a la fondatrice : Moi.
Et je vous dirais se qu'il faut faire ^^


Ichibi : Gaara
Nibi : Libre
Sanbi : Yura Hanami
Yonbi : Katara Tsukiyama
Gobi : Kisachi Imota
Rokubi : Libre
Shichibi : Hinata
Hachibi : Karin
Kyuubi : Naruto

_________________


Co-Présiidente du T.F
BiichOunette.


Spoiler:
 


Dernière édition par Sabaku no Temari le Sam 26 Avr - 16:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Temarii-x3.skyblog.com
Sabaku no Temari
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 23
Localisation : Aux toilettes ...
Date d'inscription : 13/12/2007

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sabaku No Temari
Age: 17
exp:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Les Bijuus   Mer 12 Mar - 21:09


Hinata : Shichibi



Hinata marchait vers la forêt de Konoha d'un pas las . Elle allait s'entrainé de bon matin , il devait être sept heure du matin et Hinata venait de se lever . Depuis qu'elle avait réussi a devenir genin , elle avait décidé de s'entraîné encore plus dur , après tout sa faisait partie de son objectif alors il fallait qu'elle en accepte les conséquences , comme se lever tôt le matin . Depuis que l'amie de sa mère lui avait appris l'histoire de son père , elle n'arrêtait pas d'y repensé . La jeune fille n'avait jamais vraiment chercher a retrouver l'histoire de ses parents ni même de chercher la vérité , mais au fur et à mesure qu'elle grandissait ce sentiment s'amplifiait en elle .
Après plusieurs minutes de marche elle arriva a la lisière de la forêt , elle s'enfonça un peu dans la forêt jusqu'a une petite clairière , le visage de la fille , auparavant fatigué , se crispa . Deux ninjas se tenaient devant elle , ils attendaient . C'est deux ninjas , Hinata les connaissait , c'était les oncles de la jeune fille , ils étaient venu une fois chez elle . Apparemment ils ne devaient pas apparemment sont existence , ce qui les avaient un peu choquer a voir leurs têtes , ils avaient parlé un peu avec la jeune fille et étaient repartis de suite . Elle les avaient trouvé assez bizarres et avec ce qu'elle savait d'eux , elle ne les appréciait pas du tout , ainsi que tout le clan de son père .
Hinata arriva devant eux et avec un ton nonchalant leurs dit :



Hinata :_Qu'est ce que vous me voulez ?
Oncles :_ On voudrait que tu nous suive, le chef du clan a quelque chose de très important a te dire ...
Hinata : _ Je ne suit pas les gens que je ne connais pas !
_ Tu vas être bien obliger .



Les deux hommes l'attrapèrent par les bras de force et l'emmenèrent a l'extérieur de la forêt . Là , ils la déposèrent par terre , tous de suite la jeune fille se mit en position de Juuken , les deux hommes furent surpris et prirent peur , ils l'assommèrent , celle ci tomba lourdement par terre . Elle ne rouvrit les yeux que deux heures plus tard , elle était allongé sur un canapé qu'elle ne connaissait pas . Elle ne paniqua pas tout de suite , et essaya plutôt de regarder la pièce où elle se trouvait . La pièce était richement meublé , elle était de couleur vert foncé avec de petite teinte d'or , c'était un salon de type occidental , avec des bordures d'or par ci par là . Elle savait où elle était , dans ma maison du clan Kusanagi , le clan de son père . La jeune fille ne se rappelait pas très bien de ce qui c'était pensé , mais se souvint qu'il y avait ses oncles qui étaient venu la chercher , elle ne sait pas pourquoi . Elle ne voulait pas rester dans cet endroit , elle sortit donc de la pièce pour trouver la sortie . Elle chercha un peu partout , mais le manoir était très grand et a force d'avancer elle finit par se perdre . Là , elle entendit des paroles non loin d'elle , elle eu le reflexe de se cacher pour ne pas se faire repéré , la jeune fille finit par comprendre que c'était le chef du clan qui était en train de parlez avec quelqu'un dans son bureau .


chef du clan : _ C'est très bien qu'on les retrouver , mais le problème c'est qu'elle est trop dangereuse . Cette fille représente la désobéissance de mon fils et sa je ne l'admettrais pas .Je me rappelle comment sa c'est passé , je ne me l'explique pas ...



FLASH BACK


Deux personnes se retrouvent la nuit dans une ruelle sombre .



Hidéki: _ Il ne faut surtout pas que ton clan le sache ... fit t'il avec la main sur le ventre rond de la femme si ils le savent la situation sera encore plus compliqué .
Adhita : _ Et toi , tu comptes leurs dire un jour ?
_ Non pas pour l'instant , je voudrais attendre pour l'instant , ils nous ont interdits de nous voirent alors je ne sais pas qu'elle serais leurs réaction , mais j'ai plus peur pour toi , ton clan n'acceptera jamais cet enfant , tu sais comment ils sont obtus ? A mon avis , il faut que cela reste secret pendant quelques temps , en plus des personnes de mon clan on certaines idées très bizzarres , ils veulent avoir le pouvoir par n'importe quel moyen , tous cela me fais peur .
_ Ne t'inquiète pas , tous va s'arranger tant qu'on est tout les trois .



Les deux personnes se quittèrent après s'être enlacer longuement , c'est deux personnes étaient les parents de Hinata .
La mère d’Hinata venait de tomber enceinte et s’inquiétait beaucoup de ce que penserait le clan au sujet de l’enfant qu’elle portait . Le clan en question ne voulait pas entendre parlé de la relation qu’elle avait avec Hidéki car celui-ci était d’un autre clan , un clan qui était en conflit avec les Hyûga a cause de leurs soifs de puissances . Mais les deux personnages , malgré l’interdiction se voyait en cachette , la mère de Hinata tomba enceinte quelques semaines plus tard ce qui posait beaucoup de problèmes . Après la discussion entre les deux parents d’Hinata , le clan Hyûga découvrit très vite la vérité et ils bannirent l’héritière , car Adhita devait devenir le chef du clan a la mort de son père . Ils l’avaient rejetés du manoir familiale et l’avaient laisser sans rien dehors , elle les avaient déçu et en payait le prix . Ma jeune mère décida de s’installé chez son amant . Mais celui-ci n’était pas souvent a la maison car dans son clan a lui un conflit faisait rage . Le clan Kusanagi possédait un bijuu , celui-ci s’appelait Shichibi , c’était le démon de la terre . Le clan en question était un spécialiste de cette affinité ce qui en faisait leurs particularités , mais en ce moment le clan avait été divisé en deux groupes , car en ce moment le chef du clan était gravement malade et il ne pouvait pas choisir les solutions seul alors il avait décidé de laisser les choix important au « conseil » . Le conseil était un rassemblement de l’élites et des anciens du clan Kusanagi , c’était eux qui faisait les choix important en ce moment et depuis quelques temps des personnes du clan pensait a mettre les Bijuu Shichibi dans un jiinchuuriki comme ça le clan serait beaucoup plus puissant car ils pourraient utilisés le Chakkra du démon . Mais certain anciens pensaient qu’ils n’arriveraient jamais a contrôler le chakkra de Shichibi et que ça deviendrait beaucoup trop dangereux pour le jinchuuriki comme pour le clan . Les deux avis étaient partagés ce qui semait la discorde dans le clan . Hidéki lui ne se sentait pas concerné , il faisait tout de même parti du conseil mais il n’avait encore choisi pour qu’elle parti il choisirait , ce qui décevait beaucoup son père qui misait toute ses chance sur lui , car Hidèki était lui aussi l’héritier du clan et son père était malade . Son père pensait qu’il ne fallait pas mettre le démon dans un jiinchuuriki mais il était encore trop faible pour imposer ses choix .
Lors d’une nuit sans lune un conflit énorme arriva , a force de n’aboutir aucune réponse les membres du conseil avaient décidé de remettre le choix final a une personne : Hidéki , car celui était l’héritier du clan malgré son jeune âge . Le jeune homme ne voulait pas donné de choix , tous ce qu’il voulait c’était que sa fille vive le mieux possible . Les membres étaient furieux , ils finirent par se battrent entre eux .



Ancien : Le pouvoir vous montes t’il tellement a la tête ?
Ninja élite : Non pas du tout , mais ce qui me dégoûte c’est que l’on a beaucoup de potentiel et qu’on le gâche .

[i] Lors de l’affrontement l’objet dans lequel était refermé le démon se brisa dans un bruit sourd . Tous les ninjas s’arrêtèrent de combattre et s’affolèrent ils ne savaient pas quoi faire , il fallait a tous prix garder ce démon . Dans la tête de Hidéki il ne restait plus qu’un solution : Trouver un jiinchuuriki . Il fallait qu’il soit assez jeune de préférence . Alors il décida de prendre l’objet brisé et d’amener sa fille dans la salle du conseil . Là ,il appela quelque un , et lui ordonna de faire la cérémonie pour mettre le démon dans un corps de chair . A ce moment tous ce basculait dans la tête du jeune homme , il avait fait cela sous le coup de la précipitation mais il l’avait caché a tous le conseil et ne l’avais même pas dit a sa femme . La cérémonie finit la jeune fille se retrouve avec un sceau sur le flan gauche . Hinata pleurait beaucoup on ne savait pas pourquoi . A ce moment son père était devenu un traître , il avait désobéi au recommandations de son père et avait même fais sa dans le plus grand secret . Quand il ressortit de la salle tout le monde le vit avec sa fille dans les bras et se posait beaucoup de questions en voyant l’objet qui contenait le démon au milieu de la table , a ce moment beaucoup de soupçon apparus , des personnes pensant que le jeune homme avait détruit le démon d’autres pensait qu’il avait utilisé sa fille comme jiinchuuriki , mais personne le su car après cette nuit noire , l’héritier avait quitter le clan et ne revint jamais . Beaucoup de mystères tournait autour de cette fameuse nuit . Hidéki avait décidé de cacher quelques temps sa fille , tout en restant un shinobi au service de Konoha . Mais un jour les clans des deux jeunes parents décidèrent de les éliminé pour avoir désobéi au règles et parce qu’ils devenaient trop gênant . On leurs donna un mission de rang A , c’était du suicide car la mission était de partir a la guerre qui se déroulait dans le pays du riz alors qu’il n’y avait presque personne . Les parents de Hinata furent tués très vite laissant leurs petite fille orpheline .


[center] FIN FLASH BACK



Le chef du clan : Il faut la mettre sous controle dès maintenant !


Les shinobis partirent cherchés la jeune fille dans le salon mais ne trouvèrent qu'un pièce vide , la jeune fille était déjà parti du manoir et courrait en direction de sa maison , elle avait les joues ruisselants de larmes , elle avait toujours décidé de ne pas savoir la vérité et maintenant elle apprend qu'elle a un demon en elle , s'en était trop pour la jeune fille , trop d'explications en un coup , en tous cas ce qu'elle savait c'est qu'elle devait s'aloigner le plus possible de ce clan , elle disparu alors dans la foule qui était dans la grande rue principale .

[Texte by Hinata]

_________________


Co-Présiidente du T.F
BiichOunette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Temarii-x3.skyblog.com
Yamato
Tsuchikage le 2ème / A.S / Admin
Tsuchikage le 2ème / A.S / Admin
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 25
Date d'inscription : 09/03/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Yamato
Age: 22
exp:
92/100  (92/100)

MessageSujet: Re: Les Bijuus   Mar 8 Avr - 23:12

Yura Hanami : Sanbi




-Pourquoi est-ce à nous de faire ce sacrifice? Pourquoi est-ce ma fille qui doit subir cela? Je ne suis pas d'accord Kenji.

Dit une jeune femme en sanglottant dans les bras de cet homme qui se trouvait être son mari. Il savait que ce choix n'allait pas être bien vu par sa douce mais pourtant il voulait marquer son village, il voulait permettre à ce démon d'être sceller dans sa fille, qu'elle devienne forte en grandissant tout en sachant qu'elle n'aura jamais une vie normal. Mais il avait prit cette décision seul, le fait d'en parler à Misako, sa femme n'était que par amour et par devoir mais elle n'avait pas son mot à dire hélas dans cette histoire.

-Tu sais pourquoi Misako, nous ne pouvons plus reculer.

Sur ses mots, il se dirigea vers le berceau ou se trouvait sa fille, sa seule et unique fille. Il n'en aurait plus d'autre, sa femme avait déjà faillit mourir en la mettant au monde et lui sacrifiait cet être si cher à ses yeux. Devenait-il fou? Non, il voulait juste faire quelque chose de bien pour son village et marqué ainsi l'histoire bien qu'au fond il regrette d'avance son geste. Yura, sa fille ne pleurait pas, ses grand yeux bleu fixaient son père avec comme un sourire sur ses lèvres, pourtant un bébé de son age ne sourit pas encore, non, mais on dirait qu'elle oui et elle ignorait totalement ce qui l'attendait. Après une grande respiration, il la prit dans ses bras venant la serrer contre son torse et déposer un dernier baiser sur son front en murmurant un désolé peu audible sans regarder une nouvelle fois sa femme sachant qu'elle parviendrait à lui faire renoncer à cet acte. S'avançant vers l'autel, il y déposa la petite qui ne pleura pas, elle ne réalisait pas ce qu'on allait lui faire et pour éviter de changer d'avis, on demanda aux deux parents de quitter la pièce le temps que le démon Sanbi soit sceller dans la petite fille qui avait été choisie pour réceptacle.
Misako voulut retourner dedans pour chercher sa perle, pour empêcher qu'on fasse du mal à son trésor mais Kenji la retint, il ne pouvait pas la laisser faire bien que l'envie lui tiraillait la tête et qu'en sachant la vie que sa petite Yura aurait, il sentait comme un couteau en plein cœur. Au fil des minutes qui passaient, le doute s'insinuait mais lorsqu'il vit la porte s'ouvrir sur un vieil homme tenant une enfant sans larmes dans ses bras, il chercha la marque, le sceau avant de la prendre.

-Elle porte le symbole de l'eau sur sa nuque à présent, ne lui cachez jamais la vérité.

Kenji acquiesça, sachant qu'en effet il ne pourrait plus faire demi-tour.Mais ce qui l'étonna fut bel et bien le fait que sa petite enfant chérie ne versait pas de larmes. Tout bébé aurait hurler non? Alors pourquoi pas cette fille-là? Personne ne savait que la petite en fait n'extériorisait rien, et qu'elle n'avait semble-t'il pas peur...mais bien sur inconsciemment.

Au fil des années, la petite Yura se vit développer une sublime chevelure bleu, un bleu magnifique et ses yeux s'embellissaient au long des mois, des années s'écoulant. Pourtant sa mère n'osa pas toucher sa fille, honteuse ne pas avoir sut la protéger et de la voir devenir tellement différente, non, Misako ne parvenait plus à voir en Yura sa fille, elle la rejettait, pour elle, cette chose n'était pas normale. Kenji du faire face à ce rejet maternelle et s'occuper du mieux qu'il pu de son ange bleu mais il se trouvait démuni dès que la petite venait à demander pourquoi sa mère ne l'approchait pas, pourquoi elle ne la bordait pas, ne lui faisait pas de bisous ni de calin, pourquoi elle ne lui parlait pas... Yura ne comprenait pas et on l'entendait sangloter la nuit dans son lit en se sentant coupable d'être ainsi faite, d'être une fille différente que sa mère n'aimait pas. A chaque tentatives que la petite faisait envers sa mère, cette dernière quittait la pièce sans même un regard pour sa fille. La seule personne en dehors de son père à la considérée dans ce petit village écartée des autres fut un Ninja supérieur qui s'occupait d'entrainer la fillette depuis qu'elle savait marcher et parler afin qu'elle soit prête à affronter le monde extérieur car l'assemblée du village avait prévu l'expulsion de la petite dès ses 14 ans.

-Mizu Hasaki!

Dit-elle tout en levant sa main sur le coté, faisant un signe de tranche en direction d'un arbre qui frappé par un filet d'eau semblait s'être solidifié et finit couper en deux sur le sol. Eh oui, tel était le pouvoir de la jeune fille, Yura manipulait l'eau mieux que quiconque grâce à ce démon aquatique à trois queue qu'elle portait en son fort intérieur. Seul les membres du village connaissait ce secret, personne n'avait le droit d'en parler en dehors car il valait mieux offrir une vie un peu calme à la petite, qui avait pourtant une apparence unique. Yura contrôlait son pouvoir sans défaut, actuellement elle n'avait pas fait apparaitre de queues, elle n'avait pas eut à le faire. Son sceau se situait sur sa nuque, cacher par ses cheveux qu'elle ne remontait jamais, ne voulant pas exposer ce symbole aux yeux de tous. Elle avait passé son enfance seule, les autres la rejetaient, avaient peur d'elle et sa mère la voyait comme une chose et non pas comme sa fille alors bien sur la petite s'était créer une carapace sans pour autant rejeter les gens ayant la courage de l'approcher.

Le jour de ses 14 ans on lui donna un sac et ses armes à la sortie du village. Le jour était venu, Yura allait devoir partir faire sa vie ailleurs et trouver la route à suivre dans un autre monde que ce petit village ou se trouvait sa vie passé. Des larmes? Non, elle en avait assez versé pour sa mère et elle ne pouvait plus se le permettre maintenant, seul les personnes qui l'appréciaient pour ce qu'elle était méritait qu'elle en verse. Quand ses pas commencèrent à s'avancer vers l'inconnu, la jeune fille au cheveux bleu s'éloigna sans un dernier regard pour son père et son instructeur, elle n'aurait pas eut la force de continuer à avancer si elle voyait leurs larmes. Ou allait-elle? Ca même elle ne le savait pas, seuls ses pieds bougeaient vers l'inconnu, voulant trouver un endroit ou elle pourrait employer ses techniques ne nécessitant pas le pouvoir de Sanbi mais seulement ses propres techniques apprises plus jeune.


Texte By Yura Hanami

_________________

Kit by Temari Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabaku no Temari
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 23
Localisation : Aux toilettes ...
Date d'inscription : 13/12/2007

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sabaku No Temari
Age: 17
exp:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Les Bijuus   Ven 11 Avr - 3:41

Kisachi Imota : Gobi

C’était encore l’une des ses journées magnifique qui se levait à Suna. J’avais l’un de ses terribles cauchemars encore. Je fais toujours le même depuis une semaine. C’est comme si un grand malheur se préparait et qu’il ne concernait que moi. Je faisais ce rêve. Je voyais les 5 éléments de base se déchaîner devant moi, l’eau, le feu, la foudre, le vent et la terre. Il y avait des tremblements de terre, des feux gigantesques, un orage terrible, une tornade immense et un tsunami qui ravageait le même pays à chacune de mes nuits… Konoha… Je ne voyais qu’une simple silhouette qui était tout de même gigantesque à la frontière de Konoha, une sorte de loup à plusieurs queues. C’était très étrange mais c’était cela que je voyais.

Je décida finalement de laisser faire ce qui se passait dans ce rêve pour aller prendre un d’air dans le village de Suna. Ce n’était qu’un simple rêve après tout, comment un chien géant à cinq queues pourrait exister ? Comment une créature aussi puissante soit-elle, pourrait-elle contrôler les cinq éléments de base, en faite tout les éléments !!! C’était tout à fait impossible donc je décidai d’aller voir ce qui se passait dans les rues de Suna, c’était toujours tranquille, mais on n’était jamais sûr de rien. Je pris un bol de Ramen comme déjeune, j’avais totalement oublié de faire mes petites emplettes hier. Je devais maintenant d’en faire subir les conséquences à mon estomac. Après avoir mangé le repas, je décidai de m’habiller avec mon kimono bleu à bandelettes brunes. Je vérifia mon équipement : mon épée, notes explosives, shuriken, kunaï, bombes fumigènes… Tout était là en bonne quantité. J’étais enfin prêt à sortir.

Le soleil était magnifique. Aujourd’hui encore beaucoup de difficultés à m’adapter à ce soleil si magnifique. J’avais un pressentiment que ce moment de bonheur allait finir très rapidement et surtout très soudainement. La journée avait trop bien commencée pour si bien continuer, je n’avais jamais eu une belle journée complète, et je trouvais cela pénible que cela me fasse toujours cela. À chaque j’avais un malheur qui devait absolument arriver sans exceptions. Et bien on dirait que j’avais effectivement raisons, il y avait un jounin qui fonçait droit sur moi. Le kazekage m’avait convoqué, c’était tout simplement certain. J’étais maudit.

- Bonjour, vous êtes bien Ki…Kisa…Kisachi Émo… Imo…ta

En plus, pour compléter, le tout, il fallait absolument que je tombe sur un bègue ? On dirait j’étais sur le gros lot du malheur pour les oreilles aujourd’hui…

- Oui c’est moi !

- Le Ka…Ka…Kazekage veut…veut te... voi…voir !

Bref, le Kazekage voulait me voir, et cela avait l’air assez important. J’arrivai devant la porte de son bureau. J’espère qu’il n’était pas bègue si j’étais devenu fou, et cela aurait le comble des malheurs. J’entra enfin, j’étais en seul à seul avec le Kazekage.

-Je veux que tu ailles faire une mission, de rang A. Tu es le seul shinobi qui n’est toujours pas en mission, je n’ai pas le choix de te la donner. Tu veux la faire ?

Wow, je n’avais eu que deux missions de rang C, et maintenant je dois faire une mission de Rang A ?

- Oui J’accepte la mission.

- Alors va voir l’Hokage du village de Konoha, elle va te donner les détails de la mission, moi-même je ne les connais pas.

- D’accord je pars immédiatement.

J’étais dehors, j’avais déjà toutes les provisions nécessaires pour partir à Konoha, je n’avais que 2 jours de route à faire et j’allais y arriver. Je partis alors en dehors du village pour faire ma nouvelle, mais je ne savais que j’allais y rencontrer l’un des plus puissants démons que je n’avais jamais connu…

J’avais déjà traversé le désert, j’avais une journée de course à faire dans le désert et ensuite une journée course dans les forêts de Konoha. Le désert était beaucoup trop calme aujourd’hui, il n’y avait pas un seul animal dans les horizons, même pas un simple vent. Ce n’était pas normal et je le savais. Il devait avoir un cataclysme qui se préparait à Konoha… Je devais me dépêcher à arriver à Konoha !!! Je me dépêcha comme si ma vie en dépendait, si Konoha avait des ennuis je me devais de les aider !!! C’était nos alliés après tout !

Après une journée complète de course, J’étais enfin arrivé devant les portes de Konoha. Je n’en croyais pas mes yeux, il n’y avait pas un seul problème, tout le monde y était joyeux et riait. Comment les signes du désert pouvaient-ils se tromper ? Et bien, on dirait que je devais aller voir l’Hokage du village pour le savoir. Après c’est celui-là qui avait demandé la mission.

[…]

J’étais dans le bureau de l’Hokage, celui-ci me regardait avec une telle fureur. Je venais à peine de rentrer dans le village, que déjà il m’en voulait. J’avais un don pour m’attirer des ennuis.

- Je veux que tu ailles dans le temple des éléments ! Il faut que tu y détruise le démon qui s’y trouve et en vitesse !

- Il s’appelle Gobi, c’est un démon ressemblant à un loup, il a cinq queues et il contrôle tous les éléments de base. Ces pouvoirs sont immenses.

- Utilise le parchemin sur le tombeau et il sera détruit à jamais, le sceau qu’il le retient n’est pas assez puissant. Alors grouille !


Le comble venait encore de m’arriver, j’étais vraiment maudit aujourd’hui. On m’avait expulsé du bureau avec la technique milles ans de souffrance… J’avais mal à mon cul. La technique était si puissante que je venais d’arriver devant l’entrée d’une grotte. C’était sûrement le temple. Alors je devais aller en bas pour y rejoindre le tombeau. L’Hokage avait fait la technique pour me mener devant l’entrée du temple. C’était très étrange mais j’y étais finalement arrivé.

La grotte menait à une salle extrêmement étrange. C’était une salle de rituel. Il y avait une table de pierre au milieu de la salle. Six piliers qui soutenait la sorte d’alcôve. Pour compléter le tout il y avait un tombeau au fond de la salle.

Un chakra maléfique venait du tombeau. Je m’en approchai, je le touchai et je vis une tête de loup au pelage blanc avec un sourire démoniaque. Alors cette créature était à l’origine de tous mes cauchemars. J’étais impressionné de la puissance qui en émanait… Mais c’est alors qu’une voix parla… La vois venait du tombeau !

- Alors, tu es venu me détruire ? Je ne savais pas que le sceau était si faible.

-Tu es Gobi ?

- Oui c’est moi, d’ailleurs le chakra que tu vois autour de toi m’appartient. Tu ne sens pas le pouvoir ?

La créature avait raison, un chakra blanc et maléfique m’entourait.

- Ce n’est pas un petit parchemin qui peut me détruire, seul le sceau des cinq éléments de pouvoir le peu. Tu ne peux que me libérer. Maintenant, regarde comment je peux te contrôler avec mon chakra.

Il avait effectivement raison. Je me dirigeais vers lui contre mon gré. Non ! J’ouvrais le tombeau. C’était impossible. J’étais en train de le libérer. Le tombeau se détruisit et je vis une tête de loup se former.

Mais je vis l’ombre d'un homme foncer derrière moi…

-Technique de sceau ! Le sceau des 5 éléments de pouvoir !!!

- NON !!!

- Désolé Kisachi, tu pourras contrôler le démon mais il ne peut te contrôler…

- Papa… tu es mon père…

- Oui Kisachi…

Je sentis le démon se fondre en moi et je m’évanouis. Je me réveillai dans mon lit à Suna mais je sentis que le rêve était en réalité car j’avais un sceau… sur mon épaule…

Tout c'était passé si rapidement hier... Mon père avait scellé le démon si rapidement… maintenant j’en étais le jinchuuriki… un fardeau pour le village...


[Texte By Kisachi Imota]

_________________


Co-Présiidente du T.F
BiichOunette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Temarii-x3.skyblog.com
Sabaku no Temari
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 23
Localisation : Aux toilettes ...
Date d'inscription : 13/12/2007

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sabaku No Temari
Age: 17
exp:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Les Bijuus   Sam 12 Avr - 15:42

-Aujourd’hui c’est mon anniversaire ! Hurla Katara en sautant sur le futon qu’elle avait pris malin plaisir à défaire.
Oui aujourd’hui était ce fabuleux jour où on se remémorait sa naissance mais également la malédiction qu’elle engendrait. Bien évidemment, cette donnée, Katara n’était pas sensé l’assimiler. Et pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle était une adorable fillette de dix printemps. Elle se débarrassa sans cérémonie de sa chemise de nuit pour se retrouver en petite culotte devant la fenêtre de sa chambre. En contrebas plus loin, on voyait le Village s’éveiller à son tour. Elle sourit, c’était son Village et quelque fut les traditions qu’il portait, elle les acceptait toutes sans condition ni restriction Ce Village était sa fille, son domaine et même son paradis et soupira pour que ce beau paysage ne s’efface jamais, ni de sa mémoire, ni de sa vie entière. Elle sortit de son futon pour aller chercher un Yukata propre dans l’armoire, ce fut ce moment là que la terreur choisit pour débouler dans sa chambre. Un véritable débarquement guerrier avec les cris aigus et le fracas qu’il pouvait engendrer. Junichi, son petit frère venait également de se réveiller et n’avait rien trouvé de mieux que de s’en prendre à sa grande sœur. Elle hurla à son tour en le sommant prestement d’aller se faire voir ailleurs.

-Dégage !
-Onee-chan est toute nue ! Ricana-t-il.
-Sors de ma chambre ! Cria-t-elle de nouveau en lui lançant la première chose qui lui tomba sous la main : des guettas

Dans le couloirs des râlements grave se firent entendre. Leur pères arrivait et sûrement à cause du boucan qu’ils faisaient. Kata se dépêcha d’enfiler son Yukata pour cacher sa pudeur de petite fille et la porte coulissa de nouveau sur le chef du Village. Grand et imposant, il avait dans son regard non pas une sagesse émérite mais une tendresse et une dureté qu’on avait du mal à concilier en une même personne. Keitaro Tsukiyama était la fierté de cette petite région et du Village tout entier. Il se dressait contre la politique des Raikage qui s’étaient succédés, lui-même ayant été candidat dans sa jeunesse, issu d’un clan Tsukiyama qui aujourd’hui n’était plus et qui avait eu pour seul donc héréditaire une maîtrise poussée du Raiton. Aujourd’hui, Keitaro c’était retiré de la vie de ninja et ne voulait pas faire connaître ça à ses enfants. Il était venu dans ce petit Village qui souffrait de l’Abysse Infernale et y avait remplacé le chef en promettant que sa future fille se soumettrait au rituel.
Sa stature sous-entendait quand même qu’il fut un jour entraîné à être l’élite d’un Village ninja et ses muscles saillants ainsi que son jeune âge, il finissait à peine sa trentaine le rendant encore attirant et respecté de tous.


-Katara ! Junichi ! Quel boucan bon sang ! Gronda-t-il.
-Oto-san ! Junichi n’arrête pas de m’embêter ! Chougna la fillette.
-Pas vrai ! Réfuta Jun.
-Suffit ! Junichi-kun sors d’ici, Katara, prépare-toi pour ce soir, ta mère viendra te chercher et bon anniversaire ma puce,
déclara le chef avant de sortir de la chambre, suivi de son jeune fils âgé de six ans.

Katara lâcha un petit soupir de soulagement alors que la porte se refermait. Oui, il fallait qu’elle se prépare, grand-mère Chika lui avait raconté comment se déroulait le rituel. Elle avait écouté attentivement et bien qu’apeurée s’était tout bonnement résigné son sort. C’était pour le bien du Village, alors où était le Mal ? Nulle part, à part en elle. En ce moment, le bijuu était scellé dans une urne funéraire près de l’Abysse. Sa précédente porteuse était morte, c’était pour cela que Katara devait subir le rituel. Elle était en train de se coiffer devant un miroir en pied et de chantonner encore les dernières notes de sa liberté.
La porte coulissa de nouveau alors qu’elle avait fini de tresser ses cheveux, elle se retourna tout sourire pour découvrir sa mère. Une femme jeune, à peine trente ans qui s’était mariée très jeune à Keitaro et qui portait le merveilleux nom de Yasuka. Elle était d’une blondeur juvénile qu’elle avait remis à son fils, et non à sa fille. Ses yeux étaient en revanche sombres et son temps trop blanc. Cependant, aucune chose sur cette Terre ne pouvait lui retirer cette beauté maladive qu’elle possédait, fragile de naissance, ses deux accouchements l’avaient rendue de porcelaine. Elle sourit tristement à sa fille, car contrairement à son mari elle avait d’énorme remord à faire peser un tel fardeau à sa progéniture. Elle s’agenouilla doucement pour être à la hauteur de sa fille et ouvrit grands ses bras. Katara fit naître un immense sourire sur son visage et se jeta dans les bras de sa mère avant de respirer son parfum au Jasmin si particuliers. Elle la serra fort.


-Katara chérie, je veux que tu t’amuse bien avant la tombée de la nuit. On va aller au Village faire quelques courses…

* * * * *

Les heures défilèrent et passèrent au rythme d’une belle journée de printemps. Les fleurs de cerisiers tombaient pour venir inonder les rues du Village bordés d’arbres. Yasuka avait acheté des vêtements à sa fille, mais également de la nourriture, ensuite elles avaient dîné dans un petit restaurant bien copieux que tenait grand-mère Chika. Cette dernière n’avait pipé mot, consciente de la gravité de cette journée malgré la superficialité que lui donnait la femme du chef. Et pouvait-on la blâmer, elle essayait juste de rendre les derniers instants de liberté de Katara merveilleux au possible. L’Après-midi défila donc rapidement également, elles allèrent rendre visite aux patients car Yasuka était une herboriste guérisseuse très réputée, en réalité, elle maîtrisait juste très bien son chakra afin d’accéder aux techniques de soin de base. Le soleil finit par tirer sa révérence, souhaitant un dernier joyeux anniversaire à la petite Katara avant de laisser place à la lune.
La petite fille fut donc amenée au Temple de tous les dieux. Là où se trouvait l’Abysse, le prêtre et son père étaient déjà présents, ainsi que la table de rituel en pierre où étaient disposées plusieurs bougies. Sa mère la conduisit jusqu’à cette fameuse table de cérémonie et l’aida à s’y allonger. Katara s’agrippa nerveusement au bras de sa génitrice, appréhendant cet instant. Yasuka, triste, la détacha d’elle avec douceur en la rassurant.


-Ne t’en fais pas ma Princesse, tu vas voir…demain, tu oublieras tout.
-Yasuka-chan ! La rappela à l’ordre Keitaro.
-Par…pardonne-moi, souffla la mère en effleurant de ses lèvres le front de sa fille.

Katara douta à ce moment là, le rituel. Elle y était, toute la journée elle avait pensé à autre chose. Elle s’agita un peu mais le prête vint près d’elle, il lui caressa la joue avant de la retourner doucement sur le ventre. Les assistants du temple se chargèrent de l’attacher. Elle serra les dents pour ne pas crier de peur. Le prêtre lança à un regard au chef du Village qui tenait sa femme dans ses bras, elle était en pleurs. Il hocha la tête pour donner son accord et le prêtre sortit une lame fine, teinte d’encre. Il grave alors le sceau pour renfermer Yonbi alors que les assistants rapportaient l’urne du démon qui était gardée dans un placard attendant le nouveau réceptacle. Les signes que formèrent le prêtre furent longs, compliqués e t-il ne se formalisa pas des cris de la petite fille dont le bas du dos était encore plein de sang et d’encre. Sa douleur était foudroyante et elle ne pouvait s’empêcher de pleurer ou d’appeler ses parents. « Fuuinjutsu !» s’exclama le prêtre avant d’apposer une main sur l’urne et l‘autre sur le tatouage de Katara. Une légère brise se leva dans la pièce alors que de l’urne, un chakra mauve s’échappait, il traversa rapidement le prêtre avant de venir se réfugier dans le corps de la petite qui hurla à s’en casser la voix. Elle gigota mais rien à faire, les liens étaient solide. Sa mère cria avec elle et voulut s’élancer vers sa fille mais Keitaro la retint avant de lui-même s’effondrer en remarquant le visage de sa fille, relevé vers lui suppliant. Puis Katara se figea, ses yeux d’un bleu gris assez clairs s’obscurcirent et elle sombra dans un néant de douleur, assommée par sa propre souffrance.
Le prêtre reprit son souffle alors que les assistants jetaient l’urne dans l’ Abysse Infernale comme preuve de l’accomplissement du rituel. Il se tint à la table alors que toujours ses mêmes assistants (ils sont supers utiles) transportaient le corps de Katara dans sa demeure, en haut de la colline. Keitaro essuya sa sueur et s’approcha du prêtre en soutenant sa femme.


-Elle va souffrir pendant 10 nuits consécutives avant de se réveiller, le démon s’installe en elle pour l’installe et vu qu’elle n’est plus jeune pour le scellement….expliqua-t-il.
-Il y a plus grave, déclara Keitaro, J’ai bien peur que cette nuit de rituel sera une nuit de trop pour le Raikage, mes éclaireurs ont vu l’armée de Kumo se diriger vers ici.
-Peut-on fuir ?
-Je doute…..


[ Texte by Katara Tsukiyara ]

_________________


Co-Présiidente du T.F
BiichOunette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Temarii-x3.skyblog.com
Sabaku no Temari
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
Kazekage le 1er / Fondatrice / Miss TNR / T.F / A.S
avatar

Nombre de messages : 1704
Age : 23
Localisation : Aux toilettes ...
Date d'inscription : 13/12/2007

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Sabaku No Temari
Age: 17
exp:
95/100  (95/100)

MessageSujet: Re: Les Bijuus   Sam 26 Avr - 16:16

Hachibi


Karin est dans sa maison, sage comme à son habitude. Sa mère fait la cuisine et son père doit surement s’enivrer dans un bar dans le centre-ville de ce petit village perdu… La jeune fille
Ne faisait rien à part regarder pas la fenêtre avec ses yeux onyx et ses étranges pouvoirs. Elle restait tout le temps devant cette fenêtre en regardant son beau cerisier en fleur qu’elle avait elle-même planté. C’était la journée qui c’était passée avant que sa mère ne soit assassiné par son père et que lui-même se fasse tuer par sa fille… Oui, cette nuit atroce qui hante les rêves de la jeune fille et qui ne veut plus la lâcher malgré que ce soit du passé ! Andrew, jeune homme qui a recueillit Karin, est un scientifique, si nous pouvons dire. Il avait prit sous son aile la petite fille car elle était « spéciale » et que lui aussi l’était. Il l’a aimé comme sa propre fille ou sa propre sœur, mais en fait il se fichait royalement d’elle ! Tout ce qu’il voulait, c’était Hachibi ! Oui Hachibi, l’un des 9 bijuus. Mais que fait une telle bête dans la conscience d’une petite fille ? Andrew effectuait des expériences sur Karin et elle se laissait faire car elle avait une confiance aveugle totale à son égard. Si Hachibi a été scellé en elle c’est qu’elle est bizarre !

~ Flash Back ~

Par un soir de pleine lune, un nouveau né braillait sur une petite table très spéciale. Cette table en bois était inscrite de dessins étranges représentant un sceau. Des hommes habillés de grandes capes noires à capuche masquaient leur visage… Une femme pleurait à l’extérieur du cercle que formait les individus aux capuches noires. Cette femme était la mère de l’enfant qui venait de naître deux jours plutôt. Le bébé était une fille aux yeux onyx qui, pour les villageois, pouvait être dangereux ! C’est pour cela que le nouveau né était ici, dans la salle des sceaux ! Dans la salle des sceaux, oui… mais pour faire quoi ? Ca personne ne le sait et personne ne le saura ! Tel est la règle de cette salle… Les parents de l’enfant perdront la mémoire peu de temps après le scellement d’une chose inconnu qui restera secret jusqu’à la fin de temps.

??? : Il faut sceller ce monstre au plus vite ! Sinon il va s’échapper et détruire tout sur son passage !

??? : Mais Monsieur Sômara vous… !

Mr Sômara : Je ne veux pas mettre en danger un être innocent ! Vaut mieux qu’une fille ratée soit un fardeau qu’un autre enfant angélique est … cette chose en lui ! Je ne veux pas de votre avis Misa !

Misa : Comme vous voudrez Mr Sômara. Kimino, Yakano, Shukino et Makoto en place ! Nous allons sceller Hachibi…

Les lumières dansent dans la pièce, des lumières rouges, orange et jaunes… Une ombre d’un monstre représentant huit têtes de serpents ! La mère cri de désespoir et les hommes en capuches noires s’efforcent de ne pas écouter les cris perçant que fait la bête immonde. Les parents sortent de la salle car cela devenait dangereux. Une heure, puis deux. Ça fait six heures que les hommes aux capuches noires, Misa et Mr Sômara étaient dans la salle des sceaux. Des ninjas défoncèrent la porte et découvrirent une scène très glauque : du sang sur les murs et les cadavres des personnes qui sont restées à l’intérieur de cette pièce. Seul le bébé était vivant.

Ninjas : C’est horrible… Ils sont morts pour… cette enfant ou plutôt ce démon !!!!! Sortez ! Laissez-les, ils sont maudits !

Les ninjas sont effrayés et sortent en courant. La mère s’approche du bébé et remarque qu’il y a une marque sur le dos de son enfant. Une marque très bizarre qui s’effaça peu de temps après. La mère n’avait pas peur et le père s’en fichait ! Quand le bébé et la mère sortirent de la salle, tous les villageois étaient rassemblés devant le bâtiment et ils poussèrent un cri effroyable quand les ninjas leur apprirent que les sept personnes qui étaient dans le bâtiment étaient mortes. Quand ils aperçurent la jeune femme et son enfant sortirent ils déguerpirent chez eux en maudissant leur famille.

~ Fin du Flash Back ~

Les années passèrent et on oublia cet accident. Très vite les parents de la petite fille purent sortirent surtout pour le grand bonheur du père qui pouvait à nouveau s’enivrer ! Karin, en revanche, n’avait pas le droit de sortir et devait rester dans sa chambre. Un jour, un scientifique débarqua dans la maison de Karin et conseilla à ses parents de donner un bracelet qui aiderait la jeune fille à contrôler Hachibi… Ce bracelet rouge blanc a été crée à partir d’os et la couleur rouge vient du sang qu’à imprégné les billes d’os. Mais il y avait un inconvénient si la petite fille enlevait le bracelet, alors le sceau sui scelle Hachibi sera enlevé et la terreur gagnera tout le pays… A cette idée sa mère et les habitants eurent très peur mais pensèrent qu’il valait mieux qu’elle est une protection de plus.
Mère de Karin : Je…Je prends mais êtes-vous sure que c’est bien pour elle ?

Scientifique : Je vous assure, Madame, que c’est pour le bien de votre fille.

Depuis ce jour Karin ne quitta plus son bracelet. Tous les jours sa mère venait voir si elle avait toujours son bracelet en disant : « c’est bien ma Chérie, tu sais c’est pour ton bien, je t’aime. » En fait sa mère avait tout simplement peur. Karin le savait mais elle aimait tellement sa mère qu’elle faisait semblant de croire à tous ces mots d’amour. Malgré son air calme et sans émotions, la petite fille avait peur. Alors un jour, vers 13h00 de l’après-midi, elle sortit de sa chambre et alla dans le salon d’un pas las et, très peu sure d’elle, ouvrit la porte d’un grand coup dans un claquement sourd et avec un regard impassible dit :
Karin : Maman, Papa, j’ai peur !

Ses parents sont restés bouche bée devant l’apparition de leur fille. Pendant un court instant il n’y eut pas de réaction mais son père se leva et lui décocha un grand coup dans les côtes. La petite Karin se releva et dit :
Karin : Pourquoi me faire ça ? Je n’ai rien fait, je ne suis pas si différente de vous puisque que je suis votre fille. Pourquoi ne puis-je pas vivre comme les autres ? Vais-je mourir ? Je veux savoir ! Vous me cachez tant de choses ! Pourquoi les autres ont peur de moi, je ne leur ai rien fait !

Karin posait beaucoup de questions. Son père en eut assez et asséna un coup très violent à sa fille qui heurta violemment le mur pour s’effondrer par la suite sur le sol. Mais elle se releva et posa les mêmes questions. Les coups fusèrent et au bout d’un moment son père céda, sortit de la maison et s’en alla dans un bar très loin de la maison. Sa mère, horrifiée, ne sut que faire et voulut aider sa fille mais à ce moment là, la petite fille releva la tête et dit tout doucement :
Karin : Et toi maman ? Pourquoi ne dis-tu rien ? Tu ne m’aimes pas ? C’est pourtant toi qui m’as mis au monde ! Pourquoi ?!

Les yeux de la petite fille eurent un éclat de haine qui changea la couleur des yeux de celle-ci. Une aura bleue commençait à l’entourer et sa voix mua dans les tons d’une voix adulte. Une voix claire et apaisante… Mais derrière ce charisme se cachait Hachibi, il venait de se réveiller. Les mains de Karin s’approchèrent de la gorge de sa mère et cette dernière était pétrifiée par le regard apaisant et en même temps assassin de sa fille. Elle cria à l’aide plusieurs fois et au moment ou Karin allait étrangler sa mère, des ninjas masqués débarquèrent dans la maison. Tout se passa très vite et une lumière blanche jaillit à travers les carreaux des fenêtres de la maison.

Peu de temps après la mère se réveilla en sursaut et balaya vivement la pièce, dans laquelle elle se trouvait, du regard. En un moment son visage vira à une expression d’angoisse. Ses yeux s’écarquillèrent, sa peau devint plus blanche et tout son corps tremblait… Elle se précipita dans la chambre de sa fille et, d’un grand geste de la main, ouvrit la porte violemment. La petite fille dormait sagement sur son lit… Soudain, Karin se réveilla, sa mère eut une grande peur et recula d’un pas. La petite fille se frotta les yeux et tourna la tête vers sa mère.
Karin : Bonjour maman ! Tu viens me voir aujourd’hui ?

Mère de Karin : Je oui… ! Je voulais voir comment tu allais !

La mère était très embarrassée, en fait elle avait peur de sa propre fille. Mais ce matin là, Karin était comme tout les autre jours et ne semblait pas être comme hier…
Mère de Karin : Bon ma chérie, je vais te laisser… !

Un bruit sourd venait de retentir dans la maison. La mère de Karin commença a paniqué, alors elle fit un bisou rapide à sa fille et se précipita vers l’entrée de la chambre mais à ce moment là, le père de Karin surgit et cria :
Père de Karin : SHIKANE ?! Que fais-tu ici ?! Tu devrais être dans la cuisine !!! Tu ne dois pas rester avec ce monstre !

Le père attrapa les cheveux de sa femme et la jeta violemment au sol. Il l’insultait, lui donnait des coups de pieds mais Shikane ne disait rien… Elle se releva, penaude et se dirigea vers la cuisine. Karin ne comprit pas et elle regarda son père avec un regard interrogateur. Ce dernier ne prit même pas la peine de venir voir sa fille et referma la porte violemment.

C’est cette nuit là que le meurtre de ses parents eut lieu. Cette nuit sanglante où elle a disparu dans la nature…


[ Texte By Karin ]

_________________


Co-Présiidente du T.F
BiichOunette.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://Temarii-x3.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Bijuus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Bijuus
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Bijuus
» Le rappeur des mers [Fin]
» S'entraîner pour la chasse aux bijuus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: Avant de RP :: Règles-
Sauter vers: