Forum Naruto et RPG, suivez vôtre Nindo !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La Poisse Pourpre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuuhi Kurenaï
Hokage le 3ème
Hokage le 3ème
avatar

Nombre de messages : 16
Age : 27
Localisation : In Tenebris =)
Date d'inscription : 11/04/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Yuuhi Kurenaï
Age: 20
exp:
90/100  (90/100)

MessageSujet: La Poisse Pourpre   Ven 11 Avr - 22:35

Une goutte.
*Merde*

Deux gouttes.

*Plus rien ne va…*

Le déluge arriva, intense et bientôt ce fut un dense rideau d’eau qui se leva sur les environs de Konoha. Les portes étaient en vue, et leur silhouette hautes et impressionnantes rassura immédiatement la jeune Kurenaï qui était déjà trempée comme si courir n’avait qu’empirer la situation. Elle ne revenait pas d’une mission, non, elle était simplement aller voir un client de son père…un vieux bûcheron assez cinglé qui n’était pas content de sa hache. Son père, bien évidemment, était un grand marchand d’armes : il n’allait franchement pas perdre son temps à se déplacer pour un blédard Alors hop, Kurenai tu file ! Elle était habituée, et puis de toute façon, elle soutenait son père. Ce type dans la campagne était vraiment lamentable. Saoul, moche, crade, il réunissait en lui tous les ingrédients pour aller vivre dans un marécage. Même en forêt y’avait un minimum vital !

Kurenai se dispensa d’éviter les flaques de boue qui se formait et déjà la terre mouillée s’insinuait dans ses sandales. Elle aurait du mettre ses bottes, mais oui les trucs horribles que sa mère lui avait offert pour son quinzième anniversaire. Et malheureusement, car oui c’était une vraie malédiction, cinq ans après, elles lui allaient toujours. Ce n’était pas digne d’une future kunoichi et pourtant à l’Académie on lui avait rabâché que l’allure d’une femme ninja était importante, très important. Mais c’était sûr que maintenant, avec ses sandales toutes boueuses et sa tenue trempée, elle ne devait plus ressembler à une humaine mais à un épouvantail. Seule sa longue chevelure de ténèbres appréciait se traitement car ses boucles généralement indisciplinées, se trempaient et étaient domptées. Sa coiffure lui encadrait alors un visage aux traits fins et mettait en avant la forme de ce dernier. Elle soupira en redoublant l’allure. Enfin, les portes furent franchir Elle aperçut un peu de monde, par un temps de pluie il y avait des courageux. Et alors ? Un ninja était comme un facteur, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige…bon la suite elle la connaissait par cœur.


*Je rentre, je me douche…et je…regarde la télé ! Non, je m’entraîne...je regarde la télé…je m’entraîne..je…*

Ce qui devait arriver, arriva dans un enchaînement remarquablement simple et banal. Elle glissa, se tordit même un peu la cheville au passage, perdit sa sandale gauche et chuta dans la terre humide. Elle lâcha un petit cri de surprise, avant de rougir brutalement confuse de s’être donnée en spectacle. Une fois la honte passée, elle se redressa un peu, pour se mettre à genou et observa les dégâts. Sa robe bandage déjà bien noyée était maintenant dégueulasse et elle n’avait plus rien à envier au bouseux dans la forêt. Que dirait sa mère ? Et sa professeur ? Sûrement qu’elle était maladroite. Oui, Kurenaï avait du mal à adopter son corps à l’environnement terrestre comme si elle avait été née sur la Lune, si bien que sa mère adoptive se posait des questions persuadée qu’elle venait de là. Elle aurait du l’appeler Kaguya en référence au conte de la Princesse Kaguya mais non, il avait fallu qu’elle se coltine Kurenai qui signifiait pourpre. Cool, elle avait le nom de la couleur du sang et du sharingan : deux trucs qui allaient bien ensemble et qui se mariaient avec malédiction.

*Bon, Kurenai, tu feras ta crise d’ado en retard une autre fois. Tu as vingt ans là, tu t’es vautré comme une…euh…caca donc relève-toi dignement.*

Elle essaya de se relever avant d’être foudroyé sur place par une douleur vive à la cheville gauche. Ca lui apprendra à lacer ses sandales plus correctement. *Rectification, que tu te vautre comme une…caca et que tu te blesse. Y’a que toi pour te blesser, c’est sur en mission tu faciliteras la tâche à l’ennemi…* Elle grimace de douleur avant de mordre sa lèvre jusqu’au sang, un geste qu’elle aura à effectuer malheureusement plusieurs fois au cours de sa carrière. Elle bascula la tête car la douleur ne disparaissait pas, ses longs cheveux obscurs se perdirent dans le voile de la pluie avant de retomber sur ses épaules ou de se coller à son visage pour certaines mèches.
*Va falloir prendre sur toi* s’encouragea-t-elle en se relevant d’une traite.


Elle ne put retenir un gémissement de douleur et jura en voyant sa sandale quinze mètres plus loin…loin, tout proche d’un égout, en dangereux équilibre, car le petit torrent qui s’était créé avec la pluie menaçait de l’emporter.

*Voilà à quoi ressemble la poisse Version Kurenai*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Poisse Pourpre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Larme pourpre - Assassin
» Nuage Pourpre
» Exces de boisson pourpre...
» Qui sont les membres de la Milice Pourpre ?
» L'eau du lac va devenir pourpre /Feat Sparky, Nyria and Kai/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: RPG :: Konoha no Kuni :: Les porte du village-
Sauter vers: