Forum Naruto et RPG, suivez vôtre Nindo !
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Cellule] Interrogatoire

Aller en bas 
AuteurMessage
Katara Tsukiyama
Genin d'Oto
Genin d'Oto
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : Dans les Nuages
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Tsukiyama Katara
Age: 18
exp:
0/100  (0/100)

MessageSujet: [Cellule] Interrogatoire   Mar 15 Avr - 13:02



Il fallait relativiser dans la vie. Qu’est-ce qui pouvait arriver de pire à Katara : à part être enfermée dans une cellule sombre avec pour seuls meubles, une table à peine éclairé et deux chaises. Rien, tout simplement. L’ambiance lugubre était déjà compris dans la situation, et l’humidité ambiante de la pièce la rendait électrique plus qu’elle ne l’était déjà. « Bienvenue à Kumo » lui avait-on dit avant de la jeter dans la pièce : comme un sac à patate. « Bienvenue en Enfer, » aurait été beaucoup plus agréable à entendre.

Dans un premier temps, elle avait fait les cents pas, tournant en rond comme une lionne dans sa cage, cherchant des possibilités…d’évasion. Mais oui, mais oui, s’évader, c’était LA seule chose qu’elle désirait en ce moment. C’était une bien désagréable impression que de se sentir étouffer par quatre mur sobres et rugueux dont la noirceur ne donnait pas envie d’approcher. Katara avait donc bien fini par s’asseoir, sur la table, en dernier signe de rébellion. Hors de question d’user une des chaises. Et pourtant, elle savait pertinemment ce qui allait lui arriver. On allait la faire poireauter des heures et des heures, ne lui procurant que de l’eau pour survivre. On l’affamera dans cette pièce sinistre pendant au moins trois jours, c’était suffisant pour qu’elle perde la notion de Temps. Et ensuite, elle sera prête pour être interrogée et elle dira tout ce qu’ils voudront entendre. Et avant même qu’il ne la remercier pour sa bienveillante bêtise, elle se retrouvera sur l’échafaud exécutée pour un crime dont elle n’était pas coupable.

Et puis, tant pis l’incident diplomatique avec Oto. L’Otokage étant jeune, une habile discussion avec ce dernier, expliquant les terribles conditions dans lesquelles elle avait disparu en repartant de Kumo et qu’on avait rien pu faire, sauf retrouver son cadavre au fond d’une crevasse. Quelque chose de bête lui prit à la gorge : des larmes, elle étouffa un sanglot, même mieux, une série de sanglot. Son regard était humide…sa vue brouiller par des gouttes salée amères
.

*Non, pas maintenant, Kat-chan, ne pleure pas…pas maintenant*


*Alors, ma jolie, on dirait qu’on va avoir besoin de moi.*

*Va-t-en* pensa-t-elle fort en fermant les yeux, laissant échappant deux larmes qui sillonnèrent ses joues.

*Je suis TOUT ce qu’il te reste.*

« C’est faux…. » murmura-t-elle en s’effondrant sur la table, épuisée émotionnellement.

Par pitié, que quelque un vienne, mais qu’on ne la laisse pas seule avec ce démon. Son démon
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélos Chikamaki
Chef Akatsuki
Chef Akatsuki
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : ...
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Chikamaki Zelos
Age: 17
exp:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   Mar 15 Avr - 16:46

C'était une matinée plutôt ensoleillée qui se tramait à Kumo no Kuni. Un rouquin aux yeux verts marchait sur les rues de ce village. Il sourait à tout le monde dans les rues. Ce n'était pas très répandu de la part d'un ninja de sourire à tout bout de champ alors qu'un ninja méne une vie pleines de morts et de sang. Il aida même une veille dame à transporter ses achats jusqu'a chez elle. Pour montrer que Zélos était vraiment de bonne humeur et qu'il voulait la transmettre à tout le monde. Après cette "corvée" il s'en alla prendre son petit déjeuner au bar du coin. Il prit son petit déjeuner au bar comme d'habitude mais n'avait pas le temps de finir. Et pour caause, un Shinobi entra au bar tout en se dirigant vers Zélos. Ce dernier le regardait avec un air ennyué. Est que le Raikage allait lui donner une mission? Peut importe... Le regard de ce ninja était alarmant, comme si il s'était passé quelque chose de grave. Peut être que la maison du rouuqin était brulée? Une guerre a lieu? Non comme même pas, si il l'aurait bien avant qu'il vienne. C'était devenu un Juunin de Kumo et il en était fier. En fait, ce Shinobi lui parler d'une affaire plutot inquétante et inconfortable à propos d'une jeune Kunoichi d'Oto qui serait venue sans aucun accord.

Tu est juste venu ici là ou je mange pour me dire ça? Et je doit te suivre?

Le ninja aquiesa un oui de sa tête. Il était à peut près sur qu'il allait l'interroger. Zélos n'avait aucune idée, ni méthode pour torturer cette personne, et qui plus est c'était une femme. Cela ne lui était jamais arrivé auparavant et dans sa vie, et en plus, il ne voulait plus avoir à faire ça. Pendant son enfance, il avait été torturé et en même temps entrainé dans les pires conditions imaginables. Mais passons, il ne voulait surtout pas se souvenir de ça et surout maintenant, heure à laquelle il allait bientôt torturer quelqu'un. Avant de partir Zélos prit le pain au chocolat restant puis le mit dans sa poche. Arrivant devant le Palais, il avait le ventre noué et se souvenu qu'il avait oublié son épée... Mais non, à présent qu'il était Juunin il pouvait la faire apparraitre. Il oubliait toujours qu'il avait atteint la faculté de maitriser parfaitement. Il marcha donc le ventre noué et il commencait à avoir chaud. Le shinobi qui accompagnait le grand roux parti et s'en suivit d'une receptionniste qui le conduisit vers la cellule ou se trouvait la Kunoichi. Zélos entra dans la cellule.
La personne était enfermée assise de l'autre côté de la pièce tout en s'alongeant sur la seule table d'interrogatoire. Il commenca à avoir une idée de la personne mais il se la réserva parceque ce n'était pas fint. Il la dévisagea ensuite. Elle était brune avec quelques reflets beultée grace aux rayons du soleil, avec un veste bleue mais il n'en savait pas plus vu son positionnement. Zélos commenca à se rapprocher d'elle tout en s'écriant. Il avait la voix dure et sévère malgrès la peur au ventre et de ce qui allait se produire.

Relevez vous s'il vous plait! Nous ne sommes pas dans un hôtel ici! Qui êtes vous?!
Que fait une Kunoichi d'Oto à Kumo?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krimo-forever.skyrock.com/
Katara Tsukiyama
Genin d'Oto
Genin d'Oto
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : Dans les Nuages
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Tsukiyama Katara
Age: 18
exp:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   Mar 15 Avr - 17:32

Citation :
Relevez vous s'il vous plait! Nous ne sommes pas dans un hôtel ici! Qui êtes vous?!
Que fait une Kunoichi d'Oto à Kumo?!



Katara cilla à peine, et ne broncha pas. Elle était épuisée psychologiquement à cause de la pression énorme que Yonbi lui imposait. Elle n’avait pas remarqué l’arrivée d’une tierce personne dans sa cellule, ni sentit son chakra ou autre chose qui aurait trahi sa présence. Et pour tout dire, si le shinobi n’avait pas crié aussi fort, elle n’aurait sûrement pas fait attention à lui. Cependant, l’entendre ne voulait pas dire le comprendre. En effet, les mots furent plus une série de bruits à ses oreilles, et tout en gardant les yeux fermés elle se demanda quelle genre de langage ils pratiquaient à Kumo ? Le sien bien évidemment, puisque malheureusement, elle avait compris les deux autres tarées qui l’avaient conduit ici.
Son cerveau peina à se réveilla puis à se débarrasser de la fatigue accumulée. Elle ouvrit péniblement les yeux et deux grandes prunelles couleurs ténèbres fixèrent le nouvel arrivant. Encore un homme. Elle ne perdit pas beaucoup de temps détailler son physique car que dire à part qu’il était rouquin, possédait des yeux verts avant une stature haute et une taille mince. Elle cligna une fois des paupières et se geste fut suffisant pour stimuler son activité cérébrale.
Les mots vinrent enfin à son esprit et s’alourdirent de sens. L’indignation suivit peu à près. Elle était en train de rêver. On l’avait emmené de force ici, avant on avait bien pris soin de la maltraité, de la fouiller sans pudeur et de lui retirer ses armes avant de la faire poireauter des heures dans une cellule pourrie. Alors ce gars n’allait pas ce plaindre que d’un elle dorme sur la table et que de deux elle soit d’Oto. Vive l’ouverture d’esprit.


« Je.. »commença-t-elle sachant que hurler sa colère et cracher son venin sur ce type n’avancerait à rien car c’était une mauvaise idée et sûrement pas la meilleure des solutions. Et s’il était également Juunin, elle risquerait de s’en prendre une violente.

« Je suis venue…me reposer.. » continua-t-elle d’une petite voix tremblante. Katara n’était pas douée ni pour mentir ni pour inventer des excuses mais elle devait bien prendre sur elle car si déjà à Kumo on traitait les simples shinobi de cette façon qu’est-ce qu’on lui ferait si elle avouait être un Jinchuuriki.

« Oui, j’étais en convalescence et Otokage-sama m’a demandé de venir me changer les idées ici ? » acheva-t-elle sur un ton qui se voulait neutre mais qui malheureusement demandait plus l’approbation du ninja qu’une réelle assurance. C’était assez curieux car à l’extérieure, elle paraissait fatiguée, voire même épuisée. Ses membres tendus au maximum tremblaient, les traits de son visage étaient tirés mais son regard lui était illuminé d’une animosité singulière et peu commode. Comme si derrière la porte de bois miteuse et prête à casser se tenait une fortesse dangereuse et insondable ou mieux : l‘antre d‘un démon. De plus, elle n'avait pas répondu à une question sur deux, et se refusait à tout coopération tant que la situation ne s'arrangerait pas pour elle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cloud Strife
Raikage le 2ème / Admin
Raikage le 2ème / Admin
avatar

Nombre de messages : 259
Age : 26
Localisation : 14
Date d'inscription : 22/02/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Strife Claud
Age: 17
exp:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   Mer 16 Avr - 1:47

Cloud qui dormait comme un bébé dans son lit tout chaud se fit réveiller par des mains très froide, il ouvrit les yeux et vit deux mains de métal, sur le moment il eu très peur, puis se calma en se disant que seul lui et quelques très rare personnes pouvaient contrôler les métaux. Il compris assez vite que c’était son subconscient qui lui jouait des tours, puis il réfléchi un peu plus avec peine, mais ne trouva aucune raison logique à cela. Puis il regarda le radio réveil. Il était déjà sept heures, il avait une heure de retard, il se leva très vite et par malchance mi le pied gauche à terre en premier, mais il s’en aperçu pas. Il se dirigea vers la salle de bain les yeux mi clos, ça lui apprendra de veiller aussi tard le soir, il se prit la poignée de la porte de celle-ci dans les côtes. Se qui le réveilla un peine plus, il ne senti la douleur que quelques secondes plus tard. Avec la fatigue son cerveau fonctionnait au ralenti et donc le temps de faire comprendre au corps qu’il venait de heurter un objet dure, il se passa une 10éne de secondes. Il poussa un petit crie « Aoutch » mais personne n’aurait pu l’entendre. Il entra dans la douche la main gauche sur l’endroit où avait heurter cette satanée poignée. Ses yeux se fermaient doucement, quand il les rouvrirent il se trouvait allongé avec le pomme de douche dans les bras comme un doudou. Il se releva regarda autour de lui pour espérer que personne ne l’avait vu, même si cela n’était pas très cohérant vu qu’il se trouvait sous la douche, seul quelques pervers passants dans le coin aurait eux une idée aussi … « Perverse » …
Après une dizaine de minutes Claud sortie de la douche, il était tout rouge, il ne s’était pas aperçu que l’eau qu’il avait utilisée était à plus de quarante-cinq degrés. Il regarda dans le miroir et c’est à se moment la qu’il ressentit quelques picotement au niveau de plaque rouge. Il se sécha les cheveux, mais il ne les coiffa pas, comme à son habitude, d’où sa coupe de cheveux effilée. Il retourna dans sa chambre pour enfiler un haut vite fait et un jeans, il courra vers sa porte manteau et prit sa veste, il était habillé comme d’habitude. Il marcha dans la rue tranquillement même pas pressée d’arriver à son bureau. Quelques minutes après un des membres de la sécurité permanente du Raikage arriva essoufflé et perturbé.

Raikage-Sama c’est bien vous ?! Bonjour ! Je vous ai cherché partout !

Oui c’est moi … Qu’y a-t-il ? Je suis si à la bourre que ça ?

Non vous n'êtes pas encore au retard ! C’est juste qu’un ninja d’Oto est arrivée tôt se matin. Enfin un ninja je diirais plus une Kinoichi.

Ha et alors ? Qu’est ce que vous voulez que ça me face ? De plus je ne suis pas encore en retard donc je prends tout mon temps.

Mais non Messieurs s’il vous plait c’est important, il y a une loi qui dit que les visiteurs doivent se présenter au bureau de Raikage, mais elle ne l’a pas fait.

Tant mieux j’ai toujours été contre cette stupide loi. Et surtout celle de les emprisonnés.

Bah justement elle est dans la cellule en ce moment même.

Cloud commença à être énervé, il couru vers son palais. Le ninja qui le suivait n’arriva pas à garder la cadence du jeune Raikage, donc le nouveau chef du pays de la foudre ralentit un peu, pour que son garde puisse le suivre. Arrive devant le palais Cloud demanda où se trouvait, la réceptionniste l’attendait, elle lui indiqua les escaliers. Il prit le chemin et arriva devant une porte de barreaux fermer à clef, un homme vêtu de noir lui ouvrit la porte et lui expliqua le chemin à prendre pour arriver devant la cellule ce qu’il fit en pas de course. Il arriva vite devant une grande porte en bois, protégeait par des talismans. Il s’approcha doucement de la poigné de la porte en repensent à son aventure avec la porte de sa propre salle de bain. Il l’ouvrit et vit Zélos l’un de ses plus admirable ninja dans la pièce accompagné par une demoiselle qui était de dos.

C’est toi Zélos qui dois t’occuper de la questionner ? Peux tu m’expliquer se qu’elle à fait de si terrible pour arriver maltraité dans une pièce aussi froide et humide ?! Excuse moi c’est pas ta faute, c’est juste que cette stupide règle emprisonne des innocent …

Cloud attendit la réponse de son petit protégé, tout en essayent de se calmer.


_________________

Cloud Strife plus souvent appelé
"L'épéiste Divin"

I Love You
(Hina, Yura, Temi, Zélos, Kanryu, Sheena, Katara, Kurenaï, Karin, Member of Kumo, etc. xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélos Chikamaki
Chef Akatsuki
Chef Akatsuki
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : ...
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Chikamaki Zelos
Age: 17
exp:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   Jeu 17 Avr - 12:51

Les réponses de la Kunoichi étaient très brèfs. On aurait dit que c'était une douloureuse torture pour elle le fait d'aligner deux ou trois mots à la suite. Zélos se demandait ce qu'avait donc la jeune fille pour parler d'une telle façon. Pourtant, ses paroles n'étaient pas si dures que ça. Ce n'était que trois questions simples posées à la suite. Le rouquin et Katara se regardèrent dans les yeux mais pas de la même façon. Les yeux de l'un étaient réveillés et donnaient l'expression d'en découdre davantage tandis que les yeux de l'autre étaient fatiguées et donnaient l'expression d'en vouloir en finir avec la vie immédiotement. D'ailleurs ces yeux là c'était ceux de la jeune femme. Pourquoi selon l'expression de yeux, cette jeune femme voudrai-t-elle en finir avec sa vie? Ce n'était qu'une supposition faite à la va-vite par Zélos mais on dirait bien que cette hypothése s'avérait être purement vraie lorsque les bras de la Kunoichi commencaient à trembler. Le rouuqin commenca à prendre peur. Peur qu'on ouvre la porte puis qu'on lui dise qu'il avait déjà commencé sa torture et qu'il était un professionel de la torture. Mais en fait, il avait peur qu'elle s'évanouisse ou bien pire encore, qu'elle meur de douleur et surtout devant elle. Voir mourir une personne et surtout une personne aussi faible, cela répugnait Zélos. Avec la peur au ventre et la gorge noué, le grand roux se précipita vers la jeune femme et se pencha à elle. Et lui tendant quelque chose...

Est ce que sa va demoiselle... Vous savez, je suis si dur vous savez? Vous avez l'air vraiment très fatigué de ce voyage... Tenez prenez mon pain au chocolat!!


Les paroles de Zélos avaient complétement changés de raisonnance, celles ci étaient beaucoup plus douces et donc gentilles. Certainement par la peur que lui procurait cette femme. Sa tête commanca à lui poser des tonnes et des tonnes de questions. Toutes suceptibles d'êtres vraies. Etait elle malade? Non sinon elle n'aurai pas dit qu'elle était en convalascence. Est ce qu'elle va accoucher? Mais non elle n'avait pas l'air enceinte. Il ne savait plus quoi faire. Au bout d'une seconde, qui lui paru une éternité, il essaya de relativiser et de se dire que finalement, il n'était pas doué pour la torture ou faire souffirir les gens de la sorte. Lui il préférait se mesurer à aussi fort que lui voir même plus. Zélos tourna le dos de la jeunne Kunoichi et s'apprétta et expliquer la situation quand la porte commenca à s'ouvrir. Comment se faisait il que la porte s'ouvre alors qu'on lui avait dit qu'il serait seul avec elle. Peut être que c'était le ninja d'Oto qui avait fait ce coup pour lui faire. Le rouquin avec la gorge noué, regarda en se mettant en garde. Tout cette scène était trop répugnate sans qu'il soit accompagné de quelqu'un. Il n'avait jamais fait de torture. La porte s'ouvrit doucement, tellement doucement que Zélos pensait que cette porte s'ouvrivrai pedant au moins trente six ans. La respiration prenait de l'ampleur puis redescendi aussitôt lorsque qu'il vit qu'en fait c'était Raikage-sama qui ouvrait la porte. Ce dernier, s'adressa directement au grand roux :

C’est toi Zélos qui dois t’occuper de la questionner ? Peux tu m’expliquer se qu’elle à fait de si terrible pour arriver maltraité dans une pièce aussi froide et humide ?! Excuse moi c’est pas ta faute, c’est juste que cette stupide règle emprisonne des innocents...


Heu... Oui! Raikage-sama!! Un Chuunin est venu me chercher pour cette interrogatoire. A ce qui parait, je suis le seul Juunin de Kumo qui n'est pas en mission actuellement... Malgrès ce que vous voyez, elle n'est pas maltraitée... Je pense qu'elle est malade ou quelque chose du genre. Elle m'a posé une question alors que c'était censée être une réponse.


Zélos était réélement soulagé de voir son Raikage venir à un moment où il ne pouvait plus supporter cette situation. Toutes ces questions et situation possible et imaginables s'envolèrent dès la présence du Raikage. Il n'avait plus chaud et ne tramblait que légérement cette foici. Il aurait pu crier si quelqu'un ne viendrait pas. Cette situation était extremement délicate. En voyant de plus près, elle avait vraiment l'air de plus en plus faible et cela inquétait le rouquin. Cette jeune Kunoichi d'Oto était certainement très épuisée du voyage entre Oto et Kumo...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krimo-forever.skyrock.com/
Katara Tsukiyama
Genin d'Oto
Genin d'Oto
avatar

Nombre de messages : 21
Age : 28
Localisation : Dans les Nuages
Date d'inscription : 12/04/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Tsukiyama Katara
Age: 18
exp:
0/100  (0/100)

MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   Jeu 17 Avr - 14:47

Tsukiyama écarquilla les yeux, elle ne comprenait plus ce qu'elle faisait ici, elle était perdue, carrément et sentait une immense pression s'abattre sur ses épaules. Elle chancela un instant avant de porter une main à ses tempes comme ultime geste salvateur. Quand il se précipita vers elle our la soutenir, elle lui envoya un regard empli de détresse, pourquoi était-il si gentil maintenant ? Voulait-il la tromper, lui faire croire qu'elle pouvait s'accrocher à sa douceur pour mieux lui faire mal après. Elle ne fit pas attention à la nourriture qu'il lui tendait. ELle avait envie de vomir et ne savait pas d'où lui venait cet état de stress et d'angoisse. Enfin, si elle avait sa petite idée, le retour à Kumo était éprouvant, plein de mémoires douloureuses. Elle secoua légèrement la tête pour refuser l'aide de Zelos et finit par se crisper en entendant de nouveau la porte grincer, elle préféra se retourner ne voulant absolument plus avoir à faire à un nouveau shinobi de Kumo. Elle serra fort ses poings et retint ses larmes, ce ballet incessant de venues étrangères ne cessera donc jamais. Quand ouvrira-t-on la porte pour elle seulement, pour qu'elle puisse sortir. Et si c'était le cas, elle devrait tout de même rester à Kumo, si elle décidai de retourner à Oto, elle se mettrait en danger, elle et le Village. Ce que Yonbi était vicieux, pour lui, peu importait parce que toutes les options qui laissaient sous-entendre un retour à Oto étaient pour l'instant, non-envisageables. Lui, voulait rester et il voulait surtout rester pour détruire et retrouver son règne dans la région. Elle tripota nerveusement les bouton de son gilet en laine bleue, l'autre personne était totalement rentrée dans la pièce. Avait-elle la porte ouverte ? Sûrement, elle ne l'avait pas entendu se refermer. Elle pourrait peut-être tenter...C'était faisable : se retourner, courir, pousser le rouqin, puis l'autre. Elle aurait l'effet de surprise de son côté. Seulement, on ne tarderait pas à la rattraper une fois dans le couloir et le type roux avait preuve d'une gentilesse assez rare dans le coin.

"C’est toi Zélos qui dois t’occuper de la questionner ? Peux tu m’expliquer se qu’elle à fait de si terrible pour arriver maltraité dans une pièce aussi froide et humide ?! Excuse moi c’est pas ta faute, c’est juste que cette stupide règle emprisonne des innocents..."

La voix du nouvel arrivant était grave et masculine, tiens donc encore un homme. A se demander si les femmes de Kumo, ca leur arrivait de devenir kunoichi. Elle serra les poings en sentant le malaise revenir, la seule bonne chose était que Yonbi s'était calmé à l'entrée de l'individu. Quelqu'était cet homme qui était venu avec apparemment l'intention de s'expliquer, il était comme une sorte d'aura salvatrice. Apparemment, c'était une erreur si elle était dans cette cellule et tant mieux. Ce calme à l'intérieur d'elle-même, elle savoura pleinement, peu habituée à cette serénité. Elle aurait aimé remercier le nouveau dont la seule présence avait tenu le démon en respect mais sa mémoire, déjà légère vagabondait entre des souvenirs heureux. Un jour de neige, avec sa famille à fêter le solstice d'hiver. Elle laissa une larme rouler sur sa joue et se maudit d'être aussi faible et sensible. Elle voulait disparaitre sous terre à jamais, et ne plus jamais revenir. Elle voulait peut-être mettre fin à ses jours, mais voilà gros problème : Yonbi l'en empêchait car il allait de la survie du démon qu'elle reste saine et sauve. Elle sentit le rouquin s'agiter dans son dos et l'entendit clairement prononcer la phrase suivante :

"Heu... Oui! Raikage-sama!! Un Chuunin est venu me chercher pour cette interrogatoire. A ce qui parait, je suis le seul Juunin de Kumo qui n'est pas en mission actuellement... Malgrès ce que vous voyez, elle n'est pas maltraitée... Je pense qu'elle est malade ou quelque chose du genre. Elle m'a posé une question alors que c'était censée être une réponse."

Elle se figea de nouveau, une pâleur mortelle prenant possession de son visage plus que livide comme si tout le sang s'en était échappé. Elle s'arrêta même de trembler et le sang sur les murs de sa maison, les ruines de son Village scintillèrent tristement dans son esprit. Son coeur battit un peu plus fort qu'à l'accoutumée, alors, elle avait derrière elle le Raikage. Le symbole de la déchéance de sa famille. Haine et incompréhension montèrent en elle mon se mélanger dangereusement. Tout les choses qu'elle avait eu l'habitude de se rappeler, l'odeur de sa mère, la voix de son père et le visage de son petit frère, toutes ces choses-là implosèrent en elle. Elle passa une main à l'intérieur de sa longue chevelure sombre dans un geste brusque. Seule partie que les ninjas n'avaient pas fouillé trop pressés de vouloir palper sa poitrine. Elle sortit de ses cheveux un kunaï qui était habilement maintenu par une barette discrète. Elle le tint bien en main et se retourna violemment, kunaï levé, sourcils froncés. Elle était toujours autant fatiguée et pour elle, le sol tanguait sous ses pieds, hum mauvais signe : elle ne se rappelait pas avoir embarqué dans un bateau. Elle voulut s'élancer sur le jeune Raikage dont les traits lui parurent admirablement beaux. Elle avait été surprise par son physique peu commode pour une personne de Kumo, grand, fin un peu comme le rouquin mais dont les cheveux étaient aussi dorés que de l'or et les yeux aussi limpide que de l'eau. Elle hésita grandement, se demandant si Katara Tsukiyama, dans son état normal, porterait vraiment un coup à quelqu'un qui par sa seul présence lui avait fait redécouvrir la paix intérieure. Elle laissa tomber son couteau qui s'écrasa au sol dans un bruit métallique avant de s'effondrer sur un chaise.


"Rai..kage...sama..."
souffla-t-elle, encore surprise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zélos Chikamaki
Chef Akatsuki
Chef Akatsuki
avatar

Nombre de messages : 114
Age : 27
Localisation : ...
Date d'inscription : 18/03/2008

Feuille de personnage
Nom/Prénom: Chikamaki Zelos
Age: 17
exp:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   Sam 19 Avr - 15:39

Il faut la libérer alors...

Zélos était soulagé de voir son Raikage soit venu in extremis. Il ferma ses yeux tout en se dirigeant vers la porte de la sortie de la cellule d'interrogatoire... Il repensait à cette horrible scène où il était seul avec Katara il ya quelques instants. Cette dernière était vraiment mal en point à un tel point qu'il se demandait même si elle n'était pas venu à Kumo pour y finir ses jours. Ce serait bête de finir sa vie non? En plus, le village de Kumo no Kuni avait toutes les infrastuctures médicales nécéssaires pour soigner quasiment toutes les blessures et maladies possibles. Toutes ces années de recherches n'avaient pas servit à rien bien au contraire. Le rouquin commenca à se diriger droit vers la sortie quand la jeune fille d'Oto se leva brusquement. Il se retourna pour savoir ce qu'elle allait faire. Peut être s'exprimer plus normalement au Raikage... En fait, elle commenca à toucher ses cheuveux pour y chercher un Kunai. Katara se retourna viollement vers le Raikage qui était devant le rouquin. Pris de panique, on aurait dit que Zélos s'était téléporté devant le Raikage tellement il s'était précipité pour se mettre devant lui. Personne n'avait vu une électrique à la main du grand roux. Un de ses nouveaux pouvoirs et il sit mit en position de couverture. Position classique pour lui et tout Juunin qui se respecte à Kumo. La jeune demoiselle avait les yeux noirs ténébreuses très pronfonds et surtout très beaux n'empéche, les traits de son visage très menacants et fatigués. On dirait qu'elle lutté contre quelque chose pendant qu'elle tenait se fichu Kunai à la main. De toute façon si elle serait attirée par attaquer le Raikage, elle devrait passer d'abord par Zélos. Lui aussi lui émit un regard menancant. Il avait les yeux vert percants et sa bouche n'avait plus la même expression que tout à l'heure c'est à dire, il ne voulait plus l'aider :

Posez votre arme s'il vous plait...

Rai...kage...sama...


Elle fit tomber le Kunai prit à l'instant dans ses cheuveux aussi noirs que ses cheuveux par terre sous un bruit métallique. Pourquoi voulait-elle a la vie du Raikage? C'était incensé. Elle pourrait finir définitivement en prison. Même Zélos n'arriverait pas à toucher la moindre parcelle du corps de ce Raikage tellment il était puissant. De plus, elle était dans un très mauvais état de santé. Sa se voyait. Presque mourante on pourrait dire. Lorsqu'elle s'écroula sur sa propre chaise. Le rouquin fit disparaitre son épée électrifié en même temps. Il se demandait ce qu'elle pouvait bien penser pour faire un geste aussi grossier que le fait de sortir un Kunai dans une situation comme cele là. Elle voulait se faire abbatre peut être...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krimo-forever.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cellule] Interrogatoire   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cellule] Interrogatoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» Interrogatoire musclé
» [UPTOBOX] Cellule 211 [DVDRiP]
» CELLULE INVISIBLE
» Traque, sauvetage, interrogatoire. [Mission rang B]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto RPG :: RPG :: Kumo no Kuni :: Le Batiment du Raikage-
Sauter vers: